Skip to content

Comment anticiper le décalage horaire en 3 leçons.

Le Jetlag ou décalage horaire est la bête noire de tout voyageur. Au cours de mes multiples voyages, j’ai réussi à apprendre quelques petites astuces qui permettent d’anticiper au mieux les effets dérangeants du Jetlag. Si vous aussi vous en avez marre d’être toujours crispé à l’idée de faire un déplacement alors, suivez le guide. Si cela n’aide pas à supprimer tous les effets négatifs du décalage horaire, cela aura toutefois le mérite de vous soulager pendant le vol.

Dormez bien avant le départ.

La préparation commence avant le départ. En effet, je vous recommande de bien vous mettre en condition et de vous accorder une petite sieste l’après-midi, avant le départ. Cette technique est efficiente même si vous ne dormez pas à poings fermés. Pendant la sieste, votre corps pourra apprendre à s’adapter aux nouveaux horaires et pourra mieux subir le décalage horaire.

Sachez que vous aurez un mal fou à vous remettre si votre voyage commence dans de mauvaises conditions. Une insomnie ou un excès d’activité avant le départ risque d’entrainer le corps à mal supporter le voyage.

Évitez la consommation d’alcool ou d’excitant.

La consommation d’alcool est à bannir avant tout type de voyage. En effet, il a un effet néfaste sur les cycles du sommeil. Avant le départ, assurez-vous de boire plus d’eau que d’habitude et alimentez-vous au mieux, sans excès bien sûr. Il faut savoir que la déshydratation participe à augmenter les malaises et la privation de sommeil ne fait qu’accentuer le tout donc, pour éviter les coliques néphrétiques ou les problèmes de constipation, buvez beaucoup d’eau.

Par ailleurs, je vous déconseille la prise d‘amphétamines, de sédatifs, de caféine ou d’autres excitants comme le piment pour ne pas avoir à subir leurs effets secondaires durant le voyage.

Évitez les repas copieux.

Avant le voyage, n’oubliez pas de vous alimenter. Toutefois, sachez qu’il y a une différence entre le fait de manger à son aise et de manger à excès. Limitez donc les plats à une portion minimum et optez pour le jeûne prolongé une fois à bord de l’avion. En effet, j’ai lu récemment qu’il est préférable de « jeûner entièrement dans l’avion et de ne s’alimenter qu’à l’arrivée » pour éviter les malaises, nausées et autres problèmes qu’induit le décalage horaire.

Add Your Comment (Get a Gravatar)

Get a Gravatar! Your Name

Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

*

CommentLuv badge